Thérapeutique

Les débuts du département thérapeutique se situent en l’année 2011 avec la création du centre psychothérapeutique Andalê. Aux termes de la loi du 1er août 2019 concernant l’Institut étatique d’aide à l’enfance et à la jeunesse, le département thérapeutique remplit la mission thérapeutique et soignante [ link vers législation ?]. 

Actuellement, le département se constitue du centre psychothérapeutique Andalê, qui comprend un service de consultation et d’un centre de jour. Un centre thérapeutique d’hébergement est en planification. 

Le centre psychothérapeutique Andalê (CPTÂ) accueille des enfants âgés de 6 à 14 ans qui présentent une souffrance psychique grave. La souffrance empêche l’enfant de prendre sa place dans sa famille, au sein de ses pairs, et/ou à l’école. Elle se manifeste le plus souvent par l’agir, à travers des troubles du lien, de l’attachement, du comportement, de l’apprentissage. Elle peut aussi s’exprimer par de l’inhibition. La souffrance psychique empêche chacun de vivre, il en est de même pour l’enfant. L’intensité et la gravité des symptômes est une indication pour une prise en charge psychothérapeutique institutionnelle, sans pour autant qu’elle ne nécessite une hospitalisation en psychiatrie

Quelle que soit l’unité - service de consultation, centre de jour ou centre thérapeutique d’hébergement -l’enfant est accueilli dans sa globalité et sa singularité. L’entourage de l’enfant est partie prenante dans le processus psychothérapeutique. Le CPTÂ accompagne et soutient chaque enfant dans une recherche de solutions qui lui sont singulières. La finalité de la prise en charge est de permettre à l’enfant de se (ré)approprier son identité et son histoire, de (re)trouver un équilibre dans son milieu de vie, de (re)prendre une vie régulière à l’école. 

Le CPTÂ offre pour chaque enfant accueilli : 

  • Des consultations psychothérapeutiques individuelles, de parents, familiales, et pédopsychiatriques ;
  • Des activités et/ou des ateliers individuels ou en groupe ;
  • Des rencontres, collaborations et concertations avec les intervenants du réseau psycho-médicosocial et du réseau scolaire. 

Les moyens que le CPTÂ se donne : 

  • Des réunions cliniques pour élaborer, analyser et comprendre le matériel psychique déployé par l’enfant et construire son projet thérapeutique ;
  • Une équipe interdisciplinaire comprenant des psychologues, psychothérapeutes, pédopsychiatre, infirmiers psychiatriques, éducateurs, enseignants, drama-thérapeute, psychomotricien, etc. ;
  • Un diagnostic interdisciplinaire où l’accent est mis sur différents niveaux selon l’indication, la souffrance de l’enfant, la situation globale et la demande.

L’offre est modulable et s’adapte à la situation singulière de l’enfant. La prise en charge dans les différentes unités ainsi que les consultations peuvent se combiner et être complémentaire selon la nécessité. 

La clinique du CPTÂ se base sur la pédagogie institutionnelle et la psychothérapie institutionnelle ; elle s’oriente de la psychanalyse et de la systémique. Les consultations pédopsychiatriques s’orientent, quant à elles, de la psychopathologie développementale, ainsi que de la psychanalyse et de la systémique.

Toute demande d’accueil arrive d’abord au service de consultation. 

Une prise en charge potentielle d’un enfant au CTÂ débute par des consultations préliminaires. Elles permettent d’entendre la demande de l’enfant et de son entourage, et de saisir l’adéquation avec l’offre de soins du CTÂ. Les parents et l’enfant ont le libre choix d’accepter ou de refuser l’offre. La décision d’accueillir un enfant est prise par la coordination du CTÂ en concertation avec l’équipe interdisciplinaire et le pédopsychiatre. 

Les consultations régulières du service de consultation peuvent être à visée diagnostique, psychothérapeutique ou de soutien. Elles sont toujours orientées par la souffrance de l’enfant. Les psychologues et psychothérapeutes du service de consultation suivent l’enfant et sa famille pendant tout le séjour de l’enfant, quelle que soit l’unité dans laquelle il est accueilli, et même au-delà de sa présence régulière au CTA. 

Le service de consultation propose aussi des activités spécifiques : des activités à médiation individuelles et/ou de groupe, des séances de psychomotricité individuelles et/ou de groupe, ainsi qu’un groupe de parole. 

La prise en charge dans le centre de jour est une prise en charge intensive à raison de 4 jours semaine. Le 5ème jour, l’enfant se retrouve dans sa classe d’attache de l’enseignement fondamental. La prise en charge s’articule autour d’un dispositif individuel, de groupe et institutionnel ainsi que d’activités thérapeutiques, éducatives et pédagogiques. Ce temps peut être un temps d’exploration, de diagnostic, de psychothérapie ou de soins dans une vie d’ensemble. 

La vie dans un Centre de jour passe par un vivre ensemble au quotidien, des consultations, des concertations, ainsi qu’à différents ateliers (p.ex. conseil, à médiation scolaire, « Kierper a Rythmus », « Theaterspill », « Faarwen a Wierder », « Formen a Gestalten », « Geschichten », psychomotricité individuelle ou de groupe, etc.).